LES EXPRESSIONS DE SOI : BILAN...

ex. 2 p.27 ( ..../5)
Il fallait rapprocher le texte de l'exercice 2 et celui de l'exercice afin de montrer que ce dernier était autobiographique. Dans ces cas là un tableau en deux colonnes et une petite phrase de conclusion paraissent la meilleure idée pour présenter ses réponses. On n'oublie pas de citer le texte en utilisant les guillemets et le n° de la ligne.

Texte 1 : Un sac de billes = AUTOBIOGRAPHIE NARRATIVISEE

Texte 2 BIOGRAPHIE JOURNALISTIQUE

« Je me souviens » l.1

« Il s'amuse à raconter ses souvenirs d'enfance dans Un Sac de billes. » l.5-7

« dans le salon » l.1; « papa qui rasait » l.3  « il rendait la monnaie à la caisse » l8

« son père exploitait un salon de coiffure ». l.2-3

« Papa du crématoire » l.4

« Issu d'une famille juive. »l.1

« Porte de Clignancourt » l.10-11

« À Paris dans le 18ème arrondissement » l.2

« 1941 » l.11

« né en 1931 » l.1

Conclusion : Un Sac de billes reprend les éléments de la vie réelle de Joseph Joffo. Ce roman est donc une autobiographie.


Pour continuer sur le thème : une bibliographie pour collégien des romans ou biographie traitant des camps de concentration

ex. 3 p.27 ( ..../5)

Je me souviens de mon enfance. Un écrit autobiographique est toujours écrit à la première personne (« je »)

VRAI : Dans une autobiographie, le narrateur est le personnage principal et il dit "je" pour parler de lui.

Il disait : « Je suis content d'avoir réussi ». Le pronom JE désigne toujours le narrateur.

FAUX : pas ici, car c'est une phrase tirée d'un dialogue. Tous les personnages qui parlent disent JE.

J'ai eu une enfance vraiment heureuse. Les adverbes expriment un jugement du narrateur.

VRAI, souvent.

Salut mon pote! On n'emploie pas le niveau familier dans un journal intime.

FAUX, on peut le faire dans une certaine mesure. Mais le langage écrit est toujours un peu plus soutenu qu'à l'oral.

Cher ami Le destinataire est toujours présent dans une lettre

VRAI, toujours, plus ou moins.

ex. 4a) p.27 ( ..../5)

Lorsqu'on vous demande d'identifier le temps il faut donner le temps auquel le verbe est conjugué (en précisant aussi le mode).
Lorsqu'on vous demande de justifier l'emploi (= donner la valeur) on vous demande pourquoi l'auteur a utilisé ce temps-là et pas un autre. Apprenez par coeur les valeurs des temps (chaque temps peut avoir plusieurs valeurs selon son utilisation) au fur et à mesure qu'on les rencontre.

"J'étais" : imparfait de l'indicatif -action à durée indéterminée dans le passé. (l'époque à laquelle se passe l'histoire)
"je jouais" : imparfait de l'indicatif -action à durée indéterminée dans le passé.
avais-je" : imparfait de l'indicatif -action à durée indéterminée dans le passé.
je ne rappelle pas" : présent de l'indicatif indique le temps de l'énonciation (l'époque à laquelle l'auteur écrit).
"je devais" : imparfait de l'indicatif - action à durée indéterminée dans le passé.

ex. 4b) p.27 ( ..../5)

"Il faut tout d'abord bien réfléchir à la transformation demandée. Ici (changement de temps) il n'y a que les verbes qui changent...

Consigne : Ecrivez ce texte au présent en apportant toutes les modifications nécessaires.

Si vous avez le temps (à la maison par exemple), recopiez le texte d'origine et soulignez tous les verbes qui doivent changer.

Texte d'origine :
Souvent j'allais passer quelques jours à Tindican, un petit village à l'ouest de Kouroussa. Ma mère était née à Tindican, et sa mère, ses frères continuaient d'y habiter. Je me rendais là avec un plaisir extrême car on m'y aimait fort.
                                                                                                                              Camara Laye L'Enfant noir

Pour transformer les verbes au présent je pense "aujourd'hui", je n'hésite pas à aller vérifier l'orthographe des verbes au moindre doute.

Souvent je vais passer quelques jours à Tindican, un petit village à l'ouest de Kouroussa. Ma mère est née à Tindican, et sa mère, ses frères continuent d'y habiter. Je me rends là avec un plaisir extrême car on m'y aime fort.

Je relis pour vérifier si je n'ai rien oublié et si j'ai respecté l'orthographe (-1 point par faute).